Sommaire de la publication

Sommaire de la publication

M. Levesque, 2007, Vers une meilleure identification et gestion des risques de mauvais usages des données géodécisionnelles, Géocongrès Québec 2007, 2 au 5 octobre, Québec, Canada

Résumé

L’utilisation croissante de l’information gĂ©ographique a soulevĂ© d’importantes inquiĂ©tudes au cours de la dernière dĂ©cennie quant aux risques de mauvaises utilisations des donnĂ©es spatiales, particulièrement par des usagers profanes ou non experts en rĂ©fĂ©rence spatiale. Ces inquiĂ©tudes ont rĂ©cemment augmentĂ© avec l’arrivĂ©e de nouvelles technologies simples et rapides, dont la nouvelle catĂ©gorie d’outils d’aide Ă  la dĂ©cision dĂ©nommĂ©e Spatial OLAP (On-Line Analytical Processing) ou SOLAP. Cette catĂ©gorie de logiciels combine Ă  la fois la technologie OLAP largement utilisĂ©e dans le domaine de l’intelligence d’affaires avec celle des SIG traditionnels. Les applications SOLAP permettent ainsi d’explorer des donnĂ©es spatiales de façon simple, rapide, interactive et selon diffĂ©rents niveaux de dĂ©tails. Bien que de telles capacitĂ©s d’analyse soient essentielles dans un contexte dĂ©cisionnel, elles ouvrent Ă©galement la porte Ă  un plus grand nombre d’utilisateurs qui peuvent potentiellement ne pas tenir compte adĂ©quatement des forces, faiblesses et qualitĂ©s inhĂ©rentes aux donnĂ©es analysĂ©es.

De nouveaux risques de mauvaises utilisations surgissent donc de ces nouvelles capacitĂ©s si des actions correctrices ne sont pas prises en compte. Enfin, malgrĂ© l’existence de solutions pour les applications SIG, celles-ci sont insuffisantes et des enrichissements doivent ĂŞtre dĂ©veloppĂ©s. Le prĂ©sent article vise donc Ă  montrer une approche gĂ©nĂ©rique permettant d’identifier des risques de mauvaises utilisations ou d’interprĂ©tations des donnĂ©es gĂ©odĂ©cisionnelles utilisĂ©es par les applications SOLAP. Fortement inspirĂ©e des mĂ©thodes de gestion des risques provenant du domaine de la gestion de projet ainsi que des normes ISO, cette approche propose Ă©galement diffĂ©rentes stratĂ©gies afin de gĂ©rer ces risques, dont notamment la communication d’avertissements contextuels aux usagers. Cette mĂ©thode se base Ă©galement sur les responsabilitĂ©s civiles des fournisseurs de donnĂ©es, qui consistent principalement Ă  informer, conseiller et Ă©mettre des mises en garde aux utilisateurs afin de favoriser une utilisation adĂ©quate des donnĂ©es. Les principes prĂ©sentĂ©s peuvent Ă©galement s’appliquer aux systèmes non-dĂ©cisionnels (SIG) et devraient donc intĂ©resser un vaste auditoire.