Sommaire de la publication

Sommaire de la publication

Bernier, E., Y. BĂ©dard & M. Lambert, 2003, Cartographie sur demande sur le Web : de la personnalisation par couches cartographiques Ă  la personnalisation par occurrences, Revue Internationale de GĂ©omatique, Vol. 13, No. 3, pp. 339-359

Résumé

L’avĂšnement du Web a rĂ©volutionnĂ© la maniĂšre d’obtenir de l’information et celle de nature gĂ©ographique n’y fait pas exception. Depuis maintenant quelques annĂ©es, plusieurs applications Web permettent aux internautes d’accĂ©der Ă  de l’information gĂ©ographique, que ce soit comme complĂ©ment Ă  une requĂȘte descriptive ou Ă  des fins de visualisation et de production de cartes gĂ©ographiques. Cependant, la majoritĂ© des applications existantes n’offrent pas toute la flexibilitĂ© recherchĂ©e. Elles permettent en gĂ©nĂ©ral d’activer ou de dĂ©sactiver certaines couches d’information, de modifier l’apparence de la carte (le plus souvent en sĂ©lectionnant un agencement de couleurs prĂ©dĂ©finies) et d’ajouter des symboles. Il est impossible pour l’utilisateur de modifier les propriĂ©tĂ©s gĂ©omĂ©triques, sĂ©mantiques ou graphiques d’une classe d’objets et encore moins d’un objet en particulier. Les fonctions de navigation sont Ă©galement rĂ©duites Ă  la simple sĂ©lection d’Ă©chelles ou de couches prĂ©dĂ©finies. Cet article propose de revoir et d’enrichir le concept de « cartographie Ă  la demande » (Map On-Demand).

On y prĂ©sente notamment les limitations des applications existantes et propose une nouvelle structure de bases de donnĂ©es spatiales permettant le dĂ©veloppement d’applications de cartographie Ă  la demande d’une flexibilitĂ© encore jamais offerte. BasĂ©e sur le concept de VUEL (View Element), cette structure supporte les trois formes de multiplicitĂ© (sĂ©mantique, gĂ©omĂ©trique et graphique) au niveau de la classe d’objets aussi bien qu’au niveau de l’occurrence [BĂ©dard et al., 2002]. Par exemple, il peut ĂȘtre fort utile de modifier la granularitĂ© gĂ©omĂ©trique d’un seul objet pour le mettre en Ă©vidence par rapport aux Ă©lĂ©ments environnants. Ainsi, un Ă©difice important pourrait ĂȘtre reprĂ©sentĂ© selon un polygone trĂšs dĂ©taillĂ© alors que les bĂątiments voisins (mĂȘme s’ils appartiennent Ă  la mĂȘme classe d’objets) pourraient ĂȘtre reprĂ©sentĂ©s par des polygones simplifiĂ©s ou mĂȘme par une gĂ©omĂ©trie linĂ©aire ou ponctuelle. Du fait que cette structure supporte les trois formes de multiplicitĂ©s, un mĂȘme objet pourra alors ĂȘtre reprĂ©sentĂ© selon diffĂ©rentes gĂ©omĂ©tries, diffĂ©rentes sĂ©miologies et associĂ© Ă  diffĂ©rents concepts sĂ©mantiques selon les besoins des utilisateurs ou selon le niveau de dĂ©tail recherchĂ©. Afin de tester et de dĂ©montrer toute la flexibilitĂ© d’une telle structure, une application de cartographie Ă  la demande a Ă©tĂ© dĂ©veloppĂ©e et est prĂ©sentĂ©e dans cet article. Cette application, accessible via Internet, permet de dĂ©terminer les classes d’objets Ă  afficher, la gĂ©omĂ©trie et la sĂ©miologie avec lesquelles les objets seront prĂ©sentĂ©s, de mĂȘme que le niveau sĂ©mantique devant leurs ĂȘtre associĂ©. En tout temps, l’utilisateur peut naviguer parmi les donnĂ©es pour, par exemple, changer le niveau de dĂ©tail gĂ©omĂ©trique associĂ© Ă  une classe d’objets ou mĂȘme Ă  une occurrence particuliĂšre. Toutes les manipulations sont rĂ©alisĂ©es d’une maniĂšre simple et intuitive, sans mĂȘme que l’utilisateur ait Ă  maĂźtriser les langages de requĂȘte de bases de donnĂ©es qui requiĂšrent une connaissance a priori de la structure interne de la base de donnĂ©es (nom des tables, champs et relations). La navigation se fait par de simples cliques de la souris, Ă  l’instar des applications OLAP (On-Line Analytical Processing) dĂ©diĂ©es Ă  la dĂ©couverte de connaissances. Il est fort Ă  parier que cette nouvelle structure de base de donnĂ©es est un premier pas vers le dĂ©veloppement d’applications de cartographie Ă  la demande d’une flexibilitĂ© accrue et offrant des possibilitĂ©s de navigation sans prĂ©cĂ©dents.

Abstract

Recent years have witnessed the emerging of web mapping applications. These
applications allow a user to have access to spatial data, to support a descriptive query or map visualization and production. However, existing applications are rather limited
regarding the flexibility offered to the user. This paper proposes to revisit and enrich the
Map-on-Demand concept. We present the limitations of existing applications and suggest a new database structure allowing the development of more flexible on-demand web mapping applications. Based on the VUEL concept, this structure supports three types of multiplicities at the class level as well as at the occurrence level: geometric, semantic, graphic. In order to test and demonstrate all the flexibility of such a structure, we present an on-demand web mapping application currently under development.